Historique

L’association Rétropomme voit le jour en mars 1987 dans le canton de Neuchâtel. Par un travail minutieux de prospection, de documentation et de conservation, elle se consacre à la sauvegarde de variétés fruitières anciennes et locales de Suisse romande. L’objectif principal de Rétropomme est de garantir aux générations futures un large éventail de fruits aux saveurs, aux formes et aux couleurs variées.

Constat de départ 

En trente ans, la Suisse a perdu les deux tiers de ses vergers traditionnels.  L’écrin de verdure des villages disparaît et le paysage rural s’uniformise. La faune et la flore liées à ces agro-écosystèmes se raréfient. La diversité fruitière s’appauvrit. Des coutumes, des recettes, des saveurs et un patrimoine quittent ainsi la mémoire collective.

Objectifs de Rétropomme

Rétropomme s’est fixé, dès sa fondation, plusieurs objectifs dans le domaine de la conservation de variétés fruitières locales.

    • Mener des enquêtes de terrain et inventaires ethno-botaniques
    • Mener de recherches bibliographiques et historiques
    • Créer des vergers pour la conservation du patrimoine génétique fruitier
    • Promouvoir les variétés locales et remettre à l’honneur des utilisations culinaires et domestiques traditionnelles
    • Promulguer de conseils techniques et sensibiliser le public

Domaines d’activité

Inventaire

Une large prospection sur le terrain et dans les archives a permis d’inventorier près d’un millier de variétés anciennes et menacées en Suisse romande. Les informations pomologiques, historiques et ethno-botaniques récoltées ont fait l’objet d’une publication intitulée « Le patrimoine fruitier de Suisse romande ».

Conservation

Afin d’assurer la pérennité du matériel retrouvé, plus de 600 variétés (poiriers, pommiers, pruniers et cerisiers surtout) ont été greffées et plantées dans des vergers conservatoires. 600 arbres répartis sur une surface d’environ 2 ha constituent actuellement la collection de l’association. Le verger de Pierre-à-Bot sur Neuchâtel réunit l’ensemble des variétés, essentiellement sous forme d’arbres basses tiges. Cette forme de culture permet l’étude et l’observation de nombreuses variétés sur une même parcelle.

Etude variétale

Dans le but de promouvoir auprès du public les variétés retrouvées, Rétropomme a entrepris une étude du matériel conservé portant sur les caractéristiques morphologiques, agronomique et organoleptiques. cette étude va permettre d’établir des fiches variétales.

Information du public

Afin d’élargir son horizon et de faire partager son engagement à un plus large public, Rétropomme participe régulièrement à des manifestations régionales, nationales et internationales. Rétropomme organise également des manifestations comme sa traditionnelle fête d’automne et bourse aux arbres. Elle organise des cours de taille et de greffage, des visites de ses vergers conservatoires.

Un bulletin adressé aux membres de l’association et traitant de thèmes liés au verger (conservation des variétés anciennes, techniques de taille et de greffage, etc.) est édité 1 à 2 fois par an.

Rétropomme cherche également à promouvoir la consommation de produits culinaires traditionnels, notamment la coignarde.

Projets 

Rétropomme réalise plusieurs projets dans le cadre du Plan d’action national pour la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (PAN), projet soutenu par la Confédération.